Épisode 19 – Les Châteaux du Désert


Vers l’infini (et au delà !)

Pour nous rendre dans le Dasht-e Lut, nous délaissons la ville pour passer un col montagneux qui change radicalement le paysage une fois franchi. La température est déjà bien plus douce ici, et la végétation se fait rare. Nous rejoignons le village-oasis de Shadab avec ses hauts palmiers, puis nous nous enfonçons d’avantage dans le désert.

Ce désert est situé entre la ville de Kerman et la frontière afghane. Il s’agit d’un des points les plus chauds du globe : la température du sol y a déjà dépassé les 72° et celle de l’air dépasse régulièrement les 50° en été… Pour nous, il fera seulement 26, mais on apprécie en cette fin Novembre !

L’érosion des roches par le vent et le sable forme des structures géologiques appelés « Kaluts » en farsi, des promontoires rocheux majestueux qui hérissent le paysage lunaire autour de nous.

Les caravansérails se suivent…

Nous arrivons dans un premier caravansérail, abandonné depuis longtemps et surtout en très mauvais état…

…mais ne se ressemblent pas !

Cet immense caravansérail est en restauration

Un nouvel Ami(r)

Plus loin, au bord de la route, nous voyons un couple seul, à pied au milieu de nulle part. Derrière eux, au loin dans une dune, nous appreçevons leur voiture, visiblement enlisée dans la sable. Nous nous arrêtons pour les aider.

Après quelques efforts conjoints, nous arrivons à les sortir de ce pétrin sableux ! Nous venons de faire la conaissance d’Amir et de sa femme, qui reviennent d’un pélerinage à Mashaad. Ils nous remercient chaleureusement en nous offrant quelques douceurs achetées là-bas, puis en se quittant, ils nous invitent à passer chez eux quand nous serons à Bandar-Abbas. Ce que nous ne manquerons certainement pas de faire !

Une image vaut mille mots

Une fois n’est pas coutume, il n’y aura pas trop de blabla dans cet article, et pour vous laisser admirer les paysages spectaculaires du Dasht-e Lut, nous vous laissons dans le même silence qui y régnait !

Le sable, c’est bien, avec la mer, c’est mieux !

Après ces quelques jours dans le désert, nous quittons ces paysages extraordinaires à regret, mais ayant pris goût à la chaleur, nous décidons de descendre au sud, direction le golfe persique et la mer d’Arabie…

Catégories :Est, Iran

2 commentaires

  1. Coucou me revoilà Oui ce devait être hier et hier et bien comme souvent ici le réseau était capricieux!
    Là vous le dites très bien « une image vaut mille mots » C’est grandiose et je n’arrive pas à imaginer que de tels lieux existent sur notre Terre,que vous y êtes,que je ne les verrai jamais!mais que vos photos me font découvrir ce sable,cette couleur qui se marie si bien avec le bleu…Et les caravansérails ,un mot que je ne connaissais pas…J’aime les termes « seuls au monde », »le vide »..Cet espace..Moi qui aime tant les espaces où l’on se sent seul au monde ,bien qu’il y ait toujours une particule de vie autour de nous même invisible,mais ce silence,cet espace..te voir me fait plaisir! Perchée au sommet de la « tour »!
    Vous semblez,vous êtes!,heureux et cela me réjouit!

    Bonne journée ou soirée ,je ne sais dans quelle heure vous êtes !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :