Épisode 23 – Isfahan, la moitié du monde


Notre périple nous emmène à présent à Isfahan, la très célèbre et raffinée capitale de la dynastie Safavide. Bien que troisième plus grosse ville d’Iran, le centre historique de la ville a gardé un charme indéniable.

Les travaux d’aménagement et de construction de grands monuments menés par Shah Abbas Ier l’on définitivement établi comme joyau architectural perse. En Persan, son nom est phonétiquement proche d’une autre expression, qui lui vaut son surnom de « Moitié du Monde » ! Et c’est donc avec une certaine impatience que nous nous lançons à sa découverte !


Les joies simples du Camembert

Mais avant de jeter dans un bain de culture, d’histoire et d’architecture, c’est une escale d’un autre genre qui nous attend ! En effet, nous avons reperé une chose plutôt rare en Iran : un centre commercial ! Un peu lassés du riz, du kebab, du fromage ultra-salé, nous allons visiter ce centre commercial tout neuf et gigantesque. A l’intérieur nous trouvons même un « Hyper Star » : filiale iranienne de notre bon vieux Carrefour. Nous arpentons sans trop y croire des allées entières de produits introuvables jusqu’à lors : du fromage (du vrai ! même du camembert et du bleu), du pain à la française, des Danettes, de la moutarde… Un rêve ! Du coup on se lâche et on ressort avec des provisions en quantité et un ticket de caisse collector : 5 Millions de Rials !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La place Naghsh-e Jahan, le coeur battant de la ville

Après avoir fait le plein de bonnes choses, nous continuons de jouer aux riches en prenant un hôtel (avec une baignoire !!!) juste à côté de cette place, que nous nous empressons de découvrir…

Les iraniens sont fiers de nous annoncer qu’il s’agit là de l’une des places les plus grandes du monde… Nos quelques doutes à ce sujet se dissipent lorsque qu’après avoir franchi les arches sous lesquelles se trouvent des boutiques de souvenirs et d’artisanant, nous pénétrons dans l’enceinte immense de la place.

Vue de la place Naghsh-e Jahan depuis la terrasse du Palais Ali Qapu

La place mesure 560 mètres de long sur 160 de large, soit 9 hectares ! Son nom signifie « portrait du monde » Elle est entièrement piétonne, et seuls quelques minibus électriques y circulent pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que des carioles pour les touristes. Le périmètre de la place est délimité par des arcades sur 2 niveaux abritant des boutiques au rez-de-chaussée. Elle est entourée par 4 bâtiments importants : le bazar au nord, la Mosquée du Shah au sud, la mosquée du Cheikh Lotfallah à l’est et le Palais Ali Qapu à l’ouest. Des jardins et des fontaines finissent d’en faire un lieu de promenade très agréable.


Le palais Ali Qapu

Nous voici à présent dans le palais des souverains safavides. Un imposant bâtiment de 48 mètres de haut qui compte 7 étages, même si de l’extérieur on ne dirait pas !

Le palais depuis la place Nagsh-e Jahan
Le palais dispose d’une grande terrasse qui domine toute la place, le « talar », dont le toit est soutenu par 18 colonnes de bois, et agémenté d’une fontaine en cuivre. Le plafond du talar est en marqueterie, c’est plutôt classe comme endroit…

La vue de la place et même de toute la ville depuis le talar est saisissante !

Nous visitons le palais avec plaisir, les pièces sont richement décorées par des fresques un peu délavées avec le temps mais toujours très vives.

Et au sommet, le joyau du Palais : la « pièce de Musique » ! Une pièce qui comme son nom l’indique a été spécialement conçue pour jouer et écouter de la musique. Les murs et les plafonds contiennent des alcôves dont les silhouettes représentent des instruments de musique, des jarres de vin, des verres… Le tout avec la recherche d’une acoustique efficace !

Le Dôme de la salle de musique

La mosquée du Shah

Nous poursuivons la visite par la majestueuse Mosquée du Shah, qui occupe le Sud de la place Naghsh-e Jahan. Le portail d’entrée est aligné avec l’axe Nord-Sud de la place, alors que la mosquée elle-même est dirigée vers la Mecque, ce qui crée une différence d’alignement par rapport à la place.

La salle de prière principale est extraordinairement grande, et le dôme est immense. Au milieu, pile sous la coupole se trouve une pierre noire. Un guide montre à des touristes à quoi elle sert, et c’est incroyable : quand on se tient à cet endroit précis et que l’on parle fort, les murs renvoient l’écho de votre voix 7 fois de façon très distincte. C’est très impressionant !

La cour principale, avec au fond, les 2 minarets de l’entrée
La salle de prière principale
Vue d’ensemble
Vue d’ensemble

Une coupole aussi impressionante ne rend pas très bien en photo, alors on a décidé de filmer histoire que vous vous rendiez mieux compte de la grandeur du lieu !


Nous flânons ensuite dans les rues agréables de la ville, et nous nous laissons emporter par le flot animé des passants. Quelques babioles plus tard, nous sommes invités à prendre le thé par un marchand de tapis, il est bien conscient que nous ne repartirons pas avec l’un de ses précieux objets, mais il souhaite simplement nous accueillir et pratiquer son Français, qu’il maîtrise d’ailleurs à la perfection. Une fois de plus, ce fut un échange très riche !


La mosquée Jameh

Il s’agit de la « vieille » mosquée de la ville. Bien que la date de sa construction soit inconnue, elle est antérieure à la mosquée du Shah et la mosquée du CHeikh Lotfallah que nous allons voir ensuite. Elle est aussi très grande, possède de nombreuses salles de prières, plusieurs Madrasseh, le tout disposé autour d’une immense cour intérieure centrale, encadrée par les 4 iwans caractéristiques de l’architecture persane.


Chanter sous les ponts…

Après avoir visité ces deux merveilleuses mosquées, nous décidons de garder la troisième pour le lendemain, histoire de ne pas saturer trop vite ! Après une bonne sieste, nous repartons à la nuit tombée en direction des autres monuments célèbres d’Isfahan, à savoir : ses ponts ! En chemin, en remontant une avenue piétonne le long de laquelle se tient une sorte de « Marché de Noël », nous engloutissons quelques douceurs sucrées inconnues en sirotant un thé Massala acheté dans un combi aménagé en Food Truck.

Puis nous rejoignons le premier pont qui se présente à nous : Le « Si-o-se Pol », sans doute imposant en pleine journée, il est réellement resplendissant de nuit !


Autrefois, le Zayandeh Rud, (le « fleuve qui fait naître) traversait Isfahan, et la ville s’étendait de part et d’autre de ses rives, l’enjambant au moyen de 11 ponts majestueux. Aujourd’hui, le fleuve est tari, une grosse partie a été détournée pour irriguer Yazd, et la sécheresse récurrente a fait le reste. L’eau ne revient que de rares fois par an, et seulement par petits filets… C’est assez triste et c’est surtout assez étrange de marcher dans le lit asseché d’un fleuve et de se balader ainsi d’un pont à l’autre !

Nous restons donc dans le lit du fleuve jusqu’au prochain pont : le pont Joubi, qui abrite au milieu un petit restaurant, malheureusement plein !

Le Pont Joubi

Nous continuons notre promenade fluviale jusqu’à un nouveau pont, le Pont Khaju, pour nous le plus beau du lot !

Le pont Khaju

A Isfahan, à la nuit tombée, les gens se regroupent sous les arches des ponts de la ville, pour discuter, fumer, manger, et… écouter les chanteurs ! En effet, les arches sont propices au chant, et il s’en dégage une athmosphère chaleureuse et populaire !

Vraiment sympa !


La mosquée du cheikh lotfallah

Le lendemain matin, après nos déambulations nocturnes et lyriques, nous retournons sur la place Naghsh-e-Jahan pour visiter la mosquée du cheikh lotfallah. Il s’agit d’une mosquée située à l’est de la place, face au palais Ali Qapu et qui était destinée uniquement aux femmes. Dépourvue de minarets pour que les Muezzins ne soient pas tentés de mater toutes ces pieuses femmes, la mosquée était d’ailleurs reliée directement au harem du palais par un souterrain qui traversait la place. Elle ne dispose pas de cour, ni d’Iwan, mais seulement d’une grande salle de prière et d’une coupole impressionante !

L’entrée de la Mosquée
La facade extérieure

Une petite vidéo pour vous permettre d’admirer la coupole :


Voilà, ce sera tout pour notre séjour à Isfahan, bientôt nous reprendrons la route, direction Kashan !

Catégories :Centre, Iran

1 commentaire

  1. Coucou! Ouh la la est ce moi qui ne suis plus de par mon grand âge!!! où est ce vous qui de par votre jeunesse roulez vite vite vite ?car voilà qu’hier soir je finissais de lire ce billet,éblouie par la couleur Or des ponts lumineux et de tous es détails architecturaux du Palais,quelle beauté ce palais,des Mosquées…Cette place immense et sublime..j’imaginais votre luxe du petit hôtel…Et je riais du camemebert et des danettes!!!!Et voilà que oup’s deux autres petits billets qui vont être tout aussi riches de photos,vidéos (dommage mais ici petit réseau et alors parfois je ne peux pas lire toutes vidéos car cela « rame ») et d’histoire,arrivent aujourd’hui alors je me dis « Non ils vont être rentrés cet été et je n’aurais pas terminé l’histoire!!! Et comme je ne veux pas survoler vite et que le temps me manque sur ordi et bien oui j’ai du retard mais ,contrairement au camembert,vos beaux billets se conservent bien donc pas de panique!

    Pour en revenir à ce billet,oui j’ai été éblouie par la lumière dorée du soir qu’offrent les ponts..Et ces gens qui discute,y,chantent en dessous la nuit..
    Et alors coup de coeur pour les détails de l’architecture du Palais j’adore!

    Merci encore pour tous ces détails historiques que je ne serais jamais aller chercher sans vous…

    Ici il fait -5 et la neige est là!

    Bisous à tous deux et à demain! Je ne sais trop dans quel ses mais je vous suis!
    Je m’en vais faire un petit coucou à mon Isa!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :