Épisode 25 – Kashan : luxe, calme et volupté !



Nous sommes donc de retour à Kashan, plus d’un mois après ! Nous y avions mangé un délicieux repas en compagnie de nos amis Amandine et Julien, après notre virée dans le désert du Dasht-e Kavir tout proche, mais à l’époque nous ne nous y étions pas vraiment arrêtés et avions préféré filer vers Yazd !

Aujourd’hui, nous allons réparer cet oubli !


Le Fin Garden

Et nous allons commencer ce rattrapage impardonable par la visite du « Fin Garden », un jardin à la persane comme il en existe encore beaucoup en Iran. Ce lieu a été conçu pour être un « paradis sur terre », nous ne serons pas aussi enthousiastes, même si c’est plutôt plaisant… En tous cas ça doit être beaucoup plus sympa au printemps ! Les souverains perses aimaient à venir flâner dans ces allées et se promenaient le long de ces bassins, en quête de détente et de spiritualité… De plus, le jardin dispose aussi de son propre hammam, ça va de soi !

Des fontaines et des bassins longent les allées

Dans l’un des pavillons du Jardin, la fresque au plafond retient tout à coup notre attention… En effet, on peut y voir ce qui est actuellement considéré en Iran comme de la pornographie ! Une scène impensable de nos jours, et réservée à un public averti : une jeune femme seins nus dans une rivière !

Une scène « osée » !

Les maisons traditionelles

Le lendemain matin, après un petit tour au bazar pour y acheter quelques douceurs, nous nous rendons dans le centre ancien pour visiter ce qui fait la renommée de Kashan : ses « maisons traditionelles. » Il en existe de nombreuses dans toute la ville, plus ou moins belles et en plus ou moins bon état. Certaines sont restaurées et sont devenues des hôtels, comme celle où nous logeons pour ces quelques jours.

Les 3 maisons les plus impressionantes sont les maisons Tabatabaei, Boroudjerdi et Abbasi.

La maison Tabatabaei

Nous commençons donc par la « maison » Tabatabaei. Maison est entre guillemets car le terme est assez mal choisi. Celui de « Palais » conviendrait bien mieux ! En effet, construite en 1840 par un riche marchand de tapis, cette humble demeure de 5000 m² ne contient que 40 chambres, et n’est équipée que de 3 badgirs et 2 kanats… Rien de fou !

La Maison Tabatabaei (une partie…)
Le salon d’hiver

Vue de la maison à travers les vitraux ! #nofilter ! ^^

La maison est tellement grande qu’elle est divisée en une partie hiver, et une partie été, l’une abritée du froid, l’autre climatisée grâce aux badgirs… De plus, il y a 3 zones distinctes, une zone « publique » où les proprios recevaient les invités, une zone réservée à la famille, et une zone pour les domestiques ! La classe !


Toutes les ouvertures donnent sur les cours intérieures, et le niveau du sol est largement inférieur au niveau de la rue, pour ne rien laisser paraître de l’opulence de la demeure à l’extérieur et préserver l’intimité : malin !

La porte d’entrée originelle elle-même, bien qu’équipée des fameux heurtoirs sexués (voir l’explication dans notre précédent article) est toute simple et ne préfigure pas le luxe de la maison…

Les fameux heurtoirs !

La maison Abbasi

Cette maison, qui est la suivante sur notre liste a également été bâtie au 19ème siècle, et mesure aussi 5000 m² comme la prédédente. On y retrouve aussi les 3 espaces distincts (public, familles, serviteurs) et sensiblement la même architecture même si on l’a trouvée un peu moins « cosy » !

La maison Abbasi




La maison Boroudjerdi et le Hammam

Cette dernière maison du trio est moins imposante que ses voisines par la taille, mais pas par le charme, elle abrite en effet un dôme imposant et très joli, vu de dedans, mais aussi depuis les toits du hammam voisin !

Cette demeure n’est rien de moins que la dot de la fille Tabatabei que sa famille a offert au riche Boroudjerdi pour leur mariage ! Sa construction a pris 18 ans, (un cadeau de mariage dont on ne profite pas tout de suite !) et a nécessité le travail de 150 ouvriers !

Nous enchaînons cette visite avec celle du hammam voisin, que nous explorons de l’intérieur (sans grand intérêt !) mais surtout nous grimpons sur le toit, d’où on peut voir les dômes vitrés du hammam, mais aussi les badgirs alentours ainsi que la coupole de la maison Boroudjerdi. C’est vraiment impressionant !

L’entrée du hammam

Les toits du hammam

Ces maisons sont véritablement immenses et richement décorées, nous nous y sommes promené avec plaisir, mais ça nous a pris la journée ! Après une pause kebab (pour changer…) Vincent file se coucher alors que Lola (sans doute inspirée par le hammam) décide d’aller faire la riche en allant se faire masser dans le Spa d’un hôtel du coin !


La Mosquée Agha Bozorg

Ça commençait à faire longtemps qu’on avait pas mis les pieds à la mosquée, et ça nous manquait un peu ! Nous voilà donc en route pour la mosquée Agha Bozorg de Kashan. Elle ne s’appelle pas Mosquée du Vendredi, elle marque donc déjà des points avant même que nous ne l’ayons vue !

Le dôme de la mosquée Agah Bozorg
Cour intérieure et madresseh



Deux choses amusantes ont retenu notre attention : L’imposante porte principale, qui comporte autant de clous qu’il y a de versets dans le coran, et un terrain de Volley (ou plus vraisemblablement de Badminton) que nous avons trouvé dans la cour arrière de la mosquée. Surement pour se détendre après la prière ?!


Le Mausolée d’Aran-e Bidgol

Pour rester dans le religieux, nous allons voir un grand mausolée, construit dans la ville d’à côté : Aran-e Bidgol. Il s’agit d’un descendant de Mahommet, mais nous n’avons pas trop cerné qui…

Quoi qu’il en soit, le site est imposant, et pour Lola le tchador est de mise ! Sexy !

L’intérieur est (trop ?) richement décoré de mirroirs comme c’est souvent le cas dans les mausolées iraniens. Les lustres sont très rococo et l’ensemble donne un style assez lourd, mais néanmoins impressionant. Le parterre qui entoure le mausolée est composée de tombes de « martyrs », ce qui parachève l’ambiance générale !


Nushabad, la cité souterraine

Après cette pieuse visite, nous rejoignons non loin de là l’entrée de Nushabad, une ville troglodyte enfouie sous le sol de la ville actuelle. Destinée à accueillir la population en cas d’attaque, elle contient des immenses réservoirs utilisés pour stocker l’eau potable, des canaux pour la circulation de l’eau, des conduits d’aération, des pièces de vie ainsi que des pièges pour d’éventuels ennemis… La température y est constante tout au long de l’année, ce qui doit être très agréable en plein mois d’août !


Voilà pour notre passage à Kashan, cette ville est tellement riche d’un point de vue architecturel, culturel et religieux que nous avons l’impression de n’en avoir eu qu’un aperçu, ce que les habitants ont bien voulu montrer aux touristes… Mais combien de demeures magnifiques se cachent derrière de simples portes ? Combien de palais et de merveilles abritent encore les murs de Kashan ?

Nous ne le saurons jamais…

Nous quittons la ville ravis de notre séjour ! Maintenant, nous remontons sur Téhéran en faisant un petit crochet par Qom !

À tout de suite 🙂

Catégories :Centre, Iran

1 commentaire

  1. Me voilà à Kashan! Je suis arrivée! Non je sais que je dois revenir sur mes pas car il est des petits billets où je n’ai pas posé mes petites pattes!
    Joli billet que celui ici où dès la première photo on se retrouve dans ce jardin à la Persane ! Ce doit être extraordinaire un jardin comme celui ci,moi qui aie les fleurs et les arbres …
    Je n’en reviens pas de la superficie des maisons visitées! 5000 m2! La première me plaît beaucoup avec ses vitraux et ses détails architecture! J’ai craqué sur une photo mais c’est celle intitulée « ben ça on sait pas! »,c’est bien moi ça! Je trouve cela tellement joli!

    J’aime les toits du hammam et aussi voir Lola sous la coupole et puis « sexy »!!en tchador noir!
    Je zoom comme vous le dites et le filet de volley dans la mosquée?!Insolite!

    Je terminerais en disant que…j’aurais bien aimé être à la place de Lola pour le massage aux huiles!!Oh oui!

    Merci encore pour tout ce travail que vous faites sur ce site pour partager votre aventure,je regrette que peu de commentaires car c’est un tel travail mais j’espère que beaucoup vous suivent!

    Bisous Lola et Vincent et à tout vite sur un ancien billet..mais je suis sûre!qu’entre temps vous allez encore avancer lus vite que moi!
    Et merci pour la carte encore…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :